Béatrice Lukomski-Joly


Ma page Facebook Ma page Facebook

Vampirisme - bis -

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

Tant de gens revendiquent ma poésie, création, vie et temps. 

Qui sont-ils d'orgueil pour ainsi me déshabiller de mon âme et la vampiriser ? Qui sont-ils pour avoir cette volonté d'annihiler mon libre-arbitre en transformant mes textes à leur guise ? 

Faut-il finalement que j'ai plus de talent que je ne le crois pour qu'ils se parent de tous les mérites dans mon art.

Faut-il vraiment que ces personnes soient en manque d'inspiration pour vouloir voler ce qui est le Moi profond !

Non !  Absolument ! Je ne les reconnais pas comme ayant-droit psychologique, ou ayant-droit artistique, ou ayant-droit sur mon âme. Je ne me reconnais pas non plus dans un faire-valoir quelconque

Je leur laisse leurs jugements et verdicts reçus par écrits-mails ou commentaires reçus en abondance ; ils ne m’appartiennent pas.

Que ces personnes écrivent elles-mêmes sans picorer dans les textes d'autres ou travaillent leur art.

Quant à ceux ou celui qui s'essaient  – se sont essayé - à écrire ma biographie, ne m'ayant fréquentée qu'une année ou dix ans, non ! Ils ne savent que si peu de moi ou de mon Esprit.

Dire "Non", c'est ne pas craindre l'autre ; c'est une force intérieure préparant l'avenir.

Je sais dire "Non ! " Je ne crains pas la foudre. 

BLJ

Le déchirement

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

https://www.flickr.com/photos/61084932@N07/5565031933/

 

C’est une douleur,

un déchirement,

un vaste tourment,

un malaise, un supplice,

une torture,

l’âme souffre.

 

C’est un vide abyssal,

un martyr,

une plaie,

une morsure,

une mort,

l’âme part.

 

C’est une crucifixion,

un chemin de souffrance,

une ecchymose,

noire comme l’orage,

sombre telle la nuit,

nuit sans lumière.

 

C’est une gifle,

une immense blessure,

un choc violent,

une attaque,

un outrage,

j’ai si mal.

 

Photo libre de droits

 

Fil RSS des articles de ce mot clé