Béatrice Lukomski-Joly


Ma page Facebook Ma page Facebook

L'obscurité des évènements, et la poésie

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

Celui qui ne ferait que plonger dans l'obscurité des évènements de ce monde, de notre société, sans prendre, au moins, une heure par jour pour lire et vivre de la poésie, celui-là se condamne à la maladie, tant physique que psychique, n'ayant plus d'ancrage en son âme, quand bien même, croit-il  pouvoir échapper à l'ombre agissante, quand bien même croit-il rester indemne.

BLJ

 

Poète, peut-être, poète assurément.

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

tableau Louis Janmot , Lyon , 

https://en.wikipedia.org/wiki/Louis_Janmot

https://www.leprogres.fr/sortir/2016/05/08/le-musee-des-beaux-arts-de-lyon-d-un-continent-a-l-autre

 

Des poètes, je suis la semence du siècle pour l'avenir,
Quand trépassé, je serais reconnu du Verbe le verbe 
Car du verbe j'aurais intimé l'essence de l'appartenir,
Qui aura compris le sens et le fond dans sa superbe ?

Quand du fond des émois que l'astralité aura parfait
Au cœur des affres et des leçons apprises chaque jour,
Je serai la moralité confortée à toute épreuve qui se sait,
Réconforté dans le sein des Dieux pour l'amour.

Direz-vous que vous m'avez ignoré sans baisser le regard
Avouant que vous n'avez pas saisi le verbe proclamé,
Moi, l'aimé des sphères célestes qui sans orgueil et sans dard,
Le proclame aux lectures que j'ai voulu dans l'aimer ?

Oserez-vous dire que je vous ai lassés de la Rose et de l'amer
Quand enfin le sens jaillira, feue ma vie, dans l'étreinte terrestre,
Et que je vous aurais fatigués dans la musique des dulcimers
A vous vouloir dans la pensée qui se pense dans l'alpestre ?

Qui a osé dire, me voyant de nature humble et naïve,
Que point de capacité je n'ai à écrire la versification,
Qu'à la bêtise j'ai sifflé l’olifant dans le sein des offensives
Et qu'à: "Il y quelque chose, peut être !" J'ai ouï l'accusation.

Si l'acception herméneutique de ma poésie dépasse l'entendement
Pour un siècle devenu fade, avec moult rétentions du penser,
Que puis-je face à l'ignorance, moi le vaurien du sentiment,
Si vous aimez de la poésie la facilité se vautrant dans l'affaissé ?

Je suis de ce siècle le poète du Verbe, le poète des ponts,
Des édifices, le bâtisseur et je suis ignoré bellement !
Sacrifié aux pensées matérialistes quand bien même elles sont,
Habillées de tentatives spiritualistes, elles me vilipendent aisément.

 

Paru dans "poèmes solaires, poèmes lunaires " 

Tableau de Louis Janmot du "poème de l'âme" - poète et artiste peintre Lyonnais

le Verbe dans le son

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

Portrait de Richard Wagner au pastel sec, propriété @ Béatrice Lukomski Copyright.

Photo non libre de droit

 

Méditant le Génie depuis plus de 40 ans, dont un livre publié du même titre en fut les prémices, j'en ai enfin trouvé le sens et la profondeur.

Définition wiki ou Larousse : "Un génie est une personne qui se démarque de façon exceptionnelle de ses contemporains par un talent hors du commun et/ou une habileté intellectuelle remarquable, voire une aptitude créatrice extraordinaire, notamment dans le domaine artistique."

Certes ! Vérité.
Mais davantage encore.
Le Génie, tel connu en sa définition" ne produit que ce qui descend à lui du monde spirituel de manière sacrée. Il n'est alors que l'exécutant exceptionnel du monde spirituel.

Le Génie est au-delà de cela , c'est à dire qu'outre recevoir et être la traduction artistique des sphères spirituelles, il est le témoignage de son individualité propre dans l'initiation aboutie : ainsi fut et est Richard Wagner, seul réel génie musical et poétique.

Car associant à la perfection la musique à la poésie, c'est à dire le Verbe dans le son et le son dans l'expression michaélique comme dans l'expression ahrimanienne. C'est l'harmonie parfaite de la représentation divine. En cela, nous sommes amenés à comprendre pourquoi certains ne supportent pas sa musique dans la mesure où en son Parsifal, le Christ côtoie Ahriman dans le son et nous les rend tous deux audibles.

Il a été le premier à dévoiler en musique, en son génie, le combat de toutes les forces divines pour aboutir le Graal. A cette heure, nul autre ne l'a fait.

BLJ

Portrait de Richard Wagner au pastel sec, propriété @ Béatrice Lukomski Copyright.

Photo non libre de droit

Septième livre paru : " En l'an trente-trois de mon âge"

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

Mon septième livre paru en vers et en prose.

Quatrième de couverture sobre et courte :

"Merci de m’avoir aimée quand bien même ce ne fut qu’un très court instant ; merci pour ce bel instant, si tendrement en mes cœur et âme, gravé." reprenant les premiers vers d'un poème dédié à Jeanne dans :  http://articles.bugquest.fr/Beatrice-Lukomski-Joly/l-etrange-nuit?fbclid=IwAR3_tvQFcQIWinmo3hKIlnGYMEnlytZ68kGXYvbPT2j7W7sD2fRUsj0Sgmg 

"L'an trente-trois de mon âge" est le vécu intérieur ayant fécondé et transformé les expériences de l'âme depuis l'an trente-trois de mon âge, année indélébile en chacun de nous qui fait d'un chemin un nouveau sentier et d'un sentier, la révélation intérieure que seul l'esprit voit, ressent et perçoit.

281 pages https://www.amazon.fr/dp/B0B4NRLHSL?ref_=pe_3052080_397514860&fbclid=IwAR01mFAFmZNH0QOK1Ie0UeWSXhkqKXuoumx9LBN_kcnC1n2mGNtxKT7SD5w

A bientôt !  d'autres livres en cours d'écriture ou en cours de mise en forme suivent.

BLJ

Pour écrire au cœur des voyelles

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

https://www.camelliawaldorf.org/post/a-magical-voyage-through-the-alphabet

https://www.lalyredalize.org/les-livres.html

 

Pour écrire des mots doux, des phrases heureuses,

il faut des lettres magiques et merveilleuses

qui chantent, dansent, rêvent, admirent le monde

comme un enfant féerique qui vagabonde

sur les lignes des blanches colombes fidèles,

comme un ange radieux au cœur des voyelles.

 

Pour dessiner de jolies lettres en couleurs,

bleue, violette, rose, lilas, sans frayeur,

sans tressaillement mais avec douce chaleur,

il faut des petites mains ravies à toute heure

qui se promènent dans la grâce d’un beau livre

comme un oiseau sage réjoui dans l’eau vive.

 

Pour lire une histoire, une légende, un poème,

encore un conte, une épopée, un théorème,

il faut aimer le verbe et ses pensées de miel,

et adorer l’esprit qui vole sur leurs ailes,

car du mot, du verbe, des lettres flamboyantes,

nous chérissons la lumière claire et ardente.

 

https://fractalenlightenment.com/38977/conscious-parenting/the-three-stages-of-development-in-waldorf-education

 

dédié à Rébecca Terniak, créatrice du jardin d'enfants l'oiseau Lyre

et son édition associée " la Lyre d'Alizée"

https://pedagogie-waldorf.fr/auteur/rebecca-terniak/

https://www.lalyredalize.org/accueil.html

 

Fil RSS des articles de ce mot clé