Béatrice Lukomski-Joly


Ma page Facebook Ma page Facebook

Les gerbes d'or

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

 

J'aime Juillet les beaux soirs d'été,

et son manteau de blés dorés,

quand, cajolé de soleil ambré,

la lumière devient pureté.


J’aime la clarté dans le blé,

frémissant de joie dans l’aether,

quand paraît l’ange ailé

sculptant le pain des Mystères.


Le grain danse d’envol familier

sur le front de l’air brûlant,

quand les blés épousent l’été

et des roses, l'harmonie des chants.


Le coquelicot d’un rouge sang

froisse ses pétales de soie

et l’épi merveilleux s’incline,

quand le blé adore la lumière.


Y a-t-il plus douce sagesse

célébrant, dans ses champs, sa messe

quand la sève de cette Déesse

nous nourrit d’amour céleste.


Pendant que le blé danse dans l’astral,

prenant du vent la grâce des Sylphes,

le chant du merle s’allie au cristal

que l’or du blé guide admiratif.


L’aube bleue, l’aurore, nous consolent ;

ses crépuscules révèlent l’été,

tel un psaume riche de symboles

que la vie bénit en ses prés.


Juillet célèbre ses couleurs or,

pendant que juin lui murmure encor'

le feu de Jean pour ses verges d'or,

et Terre regarde ses gerbes d'or.

 

Poème inversé

 

Juillet célèbre ses couleurs or,

pendant que juin lui murmure encor'

le feu de Jean pour ses verges d'or,

et Terre regarde ses gerbes d'or.


 

L’aube bleue, l’aurore, nous consolent ;

ses crépuscules révèlent l’été,

tel un psaume riche de symboles

que la vie bénit en ses prés.


Pendant que le blé danse dans l’astral,

prenant du vent la grâce des Sylphes,

le chant du merle s’allie au cristal

que l’or du blé guide admiratif.


 

Y a-t-il plus douce sagesse

célébrant dans ses champs sa messe

quand la sève de cette Déesse

nous nourrit d’amour céleste.


Le coquelicot d’un rouge sang

froisse ses pétales de soie

et l’épi merveilleux s’incline,

quand le blé adore la lumière.


Le grain danse d’envol familier

sur le front de l’air brûlant,

quand les blés épousent l’été

et des roses, l'harmonie des chants.


J’aime la clarté dans le blé,

frémissant de joie dans l'Æther,

quand paraît l’ange ailé,

sculptant le pain des Mystères.


J'aime Juillet les beaux soirs d'été,

et son manteau de blés dorés,

quand, cajolé de soleil ambré,

la lumière devient pureté.


 

 

 

Photos issues du site Pixabay - images libres de droits -

https://pixabay.com/fr/photos/bl%C3%A9-%C3%A9pi-de-bl%C3%A9-oreille-champ-de-bl%C3%A9-2713927/

Aucun poème ne peut être interprété sans avoir demandé au préalable au poète ce qu'il a voulu dire.

Si des poètes et écrivains trépassés, nous interprétions, sans connaître la biographie du poète, sans connaître sa pensée défendue, nous aurions assurément tout faux.

Les commentaires sont fermés, après un grand nombre d'attaques écrites, anonymes ou non, j'ai dû fermer cette section.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite

Aucun de mes écrits n'est modifiable (plagia) sur la volonté d'un tiers pour des besoins personnels. 

Béatrice Lukomski

 

Livres publiés :

1 / Âmes amères — chez GABRIEL LARDANT Hauteville-Lompnes Ain 1984  - épuisé - 

https://booknode.com/ames_ameres_0991345

2 / Le Génie - Théâtre – chez GABRIEL LARDANT Hauteville-Lompnes Ain  1990 - épuisé -  Aujourd'hui Livre d'art, de collection.

https://booknode.com/le_genie_02246894

3 / Poèmes solaires, poèmes lunaires - Aux éditions du Bord du Lot 2017

http://www.bordulot.fr/detail-poemes-lunaires-poemes-solaires-256.html 

4 / Le sentier - Roman - 2019

5 / Lumière et ténèbres - Poèmes, Conte, Nouvelles -2020

6 / La table dressée et le Roi - Conte - 2021

7 / En l'an trente-trois de mon âge - poèmes et prose - 2022

8 / Le diadème des offrandes - Poèmes - 2024

Ici :  https://www.amazon.fr/B%C3%A9atrice-Lukomski-Joly/e/B07VKNFDFT?ref_=dbs_p_pbk_r00_abau_000000

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article