Béatrice Lukomski-Joly


Ma page Facebook Ma page Facebook

Le chant immortel

Rédigé par béatrice Lukomski-Joly Aucun commentaire

 

Photo libre de droits

 

S'il est un chant du cygne, au crépuscule étoilé,

Se levant d'un souffle, ô mon surprenant zéphyr !

Toi, venant du soleil, acclamant ses feux scellés,

Avant que de les unir à l'aurore saphir ,

Tu m'offres l'étoile, et Chloris chante son porphyre .

 

S'il est une fleur que Flore aime de l'Est,

C'est de ta main de pianiste que tu la cueilles,

Et quand sur ses pétales tu écris mon accueil,

C'est le cygne alangui qui dit son anapeste,

D'avoir tant aimé les mélodies de nos gestes.

 

S'il est un rêve éclatant, une fille noble,

Que mon giron a portée vers toi, en été,

Dis-moi encore ces mots qui créent le vignoble,

Quand ta main caresse mon suaire lacté,

Laissé sur le rocher sculpté de Prométhée.

 

S'il est un envol uni, lié d'un seul chœur,

Blond comme les anges, joli comme le blé,

Dis-moi ce sentiment immaculé des cœurs,

Lorsque d'Esprit, nous glorifions la clarté,

Habit de nos vœux, de nos rubans safranés.

 

S'il est une page écrite pour nos deux âmes,

Belles comme l'hélianthe crépitant d'or,

Riches d'heures enlacées au sceau de Notre Dame,

Dis-moi cette infinie étreinte, cet effort,

Que nos vies ont louangés de force et d'accords.

 

Oh ! comme je t'ai aimé, t'aime mon cygne ailé !

Et à chacune de tes notes, flottées dans l'air,

Tant de vies ensemble, et une rose constellée,

Que nos cœurs ont épanouie dans l'aether,

Avec un soupçon de pourpre fleuré de lumière !

 

Dis-moi ce chant du cygne, cet amour éternel,

Que la Sophia a étreint de certitudes,

Pour le mystère augurant des hosannas bels,

Que nous avons pensés, sans aucune lassitude,

Chantant ce refrain immortel. Joue de la flûte !

 

Quand d'un dièse, tu joues un Mi pour la passion,

Que d'une diérèse, j'écris deux tons dorés,

C'est l'union psalmodiée pour un carillon ;

Et je m'endors, et je me confie à Thyché,

Laissant dans les nués les longs baisers achevés.

 

Aucun poème ne peut être interprété  sans avoir demandé au préalable au poète ce qu'il a voulu dire.

Si des poètes et écrivains trépassés, nous interprétions, sans connaître la biographie du poète, sans connaître sa pensée défendue, nous aurions assurément tout faux.

Les commentaires sont fermés et j'en suis désolée, mais après un grand nombre d'attaques écrites, anonymes ou non, j'ai dû  fermer cette section.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite

Béatrice Lukomski

 

Livres publiés :

1 / Âmes amères - chez GABRIEL LARDANT Hauteville-Lompnes Ain 1984  - épuisé - 

https://booknode.com/ames_ameres_0991345

2 / Le Génie - Théâtre-  chez GABRIEL LARDANT Hauteville-Lompnes Ain  1990 - épuisé -  Aujourd'hui Livre d'art, de collection.

https://booknode.com/le_genie_02246894

3 / Poèmes solaires, poèmes lunaires - Aux éditions du Bord du Lot 2017

http://www.bordulot.fr/detail-poemes-lunaires-poemes-solaires-256.html 

4 / Le sentier - Roman - 2019

5 / Lumière et ténèbres - Poèmes, Conte,  Nouvelles -2020

6 / La table dressée et le Roi - Conte - 2021

7 / En l'an trente-trois de mon âge - poèmes et prose - 2022

Ici :  https://www.amazon.fr/B%C3%A9atrice-Lukomski-Joly/e/B07VKNFDFT?ref_=dbs_p_pbk_r00_abau_000000

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article